L'UNION DES CONTRAIRES

La vie se déroule autour d'un système nerveux comprenant le cérébro-spinal et le sympathique.

Le cérébro-spinal assure la vie de relation consciente ou inconsciente entre l'individu et le milieu extérieur. Le système neuro-végétatif comprend l'ortho et le parasympathique. Son but est d'assurer la régulation des fonctions de nutrition, de respiration et de circulation. La fonction de l'orthosympathique est d'accélérer le rythme cardiaque, de faire contracter les muscles lisses, les vaisseaux sanguins, d'augmenter la pression artérielle, d'inhiber le mouvement péristaltique de l'intestin, de contracter le sphincter et de dilater la pupille.

Au contraire, le parasympathique ralentit le rythme cardiaque, dilate les vaisseaux sanguins, excite la motricité intestinale, relâche le sphincter et rétrécit la pupille.

La santé découle de  l'équilibre du système antagoniste ortho-parasympathique. Le méditant, par sa maîtrise du corps, peut contrôler ce système qui est pourtant instinctif. Il peut agir grâce au mental sur la motricité intestinale ou sur le battement du coeur pour en ralentir la fréquence. Il ne pourrait cependant jamais le neutraliser totalement cela entraînerait la mort.

Mon expérience

"Moi, je fais l'amour avec Bouddha, "l'idée de l'homme parfait "

 

Bouddha mon Aimé, mon Adoré, mon Désir d'Orient, mon Epoux, mon Amant de feu. Moi je fais l'Amour avec Bouddha, celui qui ne me blessera jamais! L'infatigable Lumière infinie qui ne se trompe pas car il voit tout avec l'oeil de la sagesse, la fiabilité éternelle, l'amour inconditionnel. La défense et la justice. La réalité du rien 

 

Autour de moi, mes paroles surprennent...

 

L'érotisme a été mon chemin de rencontre avec Bouddha. Il m'a appris à être avec les hommes, en état d'ouverture, de réceptivité, d'abandon...

 

Toutes ces dispositions m'ont été utiles pour recevoir Bouddha, il approche chacun à sa façon, en lui parlant le langage qu'il comprend. Avec moi, Bouddha a employé la langue charnelle et sensuelle

 

Par la voix - la voie , avec les mantras!... Système complexe, rapide et efficace, oui, la pratique du Bouddhisme Tibétain m'a sauvé la vie, c'est l'Amour qui m'a guérie

 

Cette énergie neutre du plaisir physique dans mon corps transforme les dysfonctionnements et élève avec de la lumière

 

Je ne mélange pas les genres : quand je fais l'amour, je ne me mets pas à penser à Bouddha, je suis pleinement en ce que je vis, en cet instant

 

Le mystique est sensuel et l'amour de Bouddha érotique

 

Les mystiques savent tenir tous leur sens en éveil pour communiquer avec l'être qui les dépasse infiniment

 

 "Ma Chance

 

C'est que tu es là, devant moi

 

Et moi, cette fois, je veux rester

 

Ne plus croire que si j'aime, 

 

on va m'abandonner

 

Comme je t'aime 

 

Mon Ange..."

Un hymne à la joie et à la vie

Imaginez-vous une méditante, voyageuse d'instituts tibétains à la ville pendant de nombreuses années, attirant le regard des hommes sans le vouloir, ridiculisant les religieux pédants, desséchés et pontifiants, tout en apportant compassion et bonne parole au plus simples. Par cette attitude involontairement provocatrice, je dénonçais l'hypocrisie religieuse qui est aussi redoutable que l'athéisme. 

En démystifiant les tabous, je donne à mon expérience toute son originalité.

Pourquoi avoir honte de la sexualité? Que serais l'avenir de l'humanité si tous les hommes se soumettaient à l'ascèse? La sexualité est la motivation inconsciente qui permet de se perpétuer et ainsi de donner à l'humanité des possibilités évolutives. C'est une pulsion importante dans le comportement de chacun de nous. Décider de la nier nous conduirait à des réactions brutales et imprévisibles comme celle d'un ressort comprimé trop fortement qui se détendrait brusquement. Cette attitude irait à l'encontre du but recherché. 

 

SEXUALITE

Dans la sexualité, la différenciation de la potentialité yin-yang provoque l'attraction et le désir. Après l'orgasme, l'attirance entre les deux sexes est physiquement moins forte. Pour ceux qui ont "réussi" leur union, il reste la quiétude sereine que procure l'échange de leur "dualité". Pour les autres, c'est l'indifférence momentanée en attendant que le potentiel énergétique soit rechargé. 

Il est donc important pour l'homme et la femme d'assumer pleinement leur virilité et leur féminité. Les mouvements féministes qui recherchent l'égalité avec l'homme l'ont parfois dévirilisé et surtout démotivé. Qui donc se lève encore dans l'autobus pour céder sa place à une femme? Qu'est devenue la galanterie? N'êtes vous pas choqués par le désir d'uniformité qui nous est imposé? La mode unisex, la mode punk, la mode rock, emprisonnent l'individu et accentuent la dépersonnalisation.

La recherche de l'égalité des droits et des devoirs est normale, mais avec le respect des particularités et des richesses qui s'y rattache. Pour le méditant, la voie du juste milieu n'est pas celle de la monotonie. C'est le respect de la dualité qui est le moteur de la vie.

MASCULIN-FEMININ

La femme, par définition, est YIN, c'est à dire féminine, passive et lunaire. L'homme est YANG, masculin, actif et solaire.

Le rapprochement de l'homme et de la femme a pour but "d'échanger" ces 2 polarités pour arriver à une ambiance commune et à une union de la dualité. Cela ne peut se faire que par un échange délicat et prolongé de tendresse. Ce n'est pas toujours le cas. Le malentendu vient de ce que l'homme et la femme sont très différents; Mais ils sont persuadés que leurs fantasmes sont interchangeables. Un sondage réalisé par la Sofrès (pour le journal Marie-Claire) effectué sur mille femmes représentatives de la population féminine de plus de dix-huit ans, donne les chiffres suivants à la question : "Dans la vie amoureuse que préférez-vous?" Réponse : la tendresse 68%; l'acte sexuel 8%; sans opinion 24%! Nous sommes loin de la conception masculine qui se réfère la plupart du temps à l'acte proprement dit;

Les fantasmes de l'homme sont davantage liés à la perception visuelle : jolies jambes, belle silhouette, charme, sourire, etc. A cela, ajoutons le désir d'assumer une virilité et une volonté de s'imposer. L'homme se veut chasseur, position contestée par la montée du féminisme qui rejette la notion de "femme objet".

La femme est plus sensible aux ambiances romantiques, sentimentales, et à certaines prévenances. Son érotisme est plus raffiné, feutré, romantique. L'éducation sexuelle ne devrait pas se limiter en Occident à apprendre le mécanisme physiologique. Elle devrait enseigner la psychologie féminine et masculine. Beaucoup de divorces , de désillusions, de drames seraient évités. Encore faut-il déculpabiliser la sexualité!

Notre éducation peut en être partie responsable si elle jette un tabou sur la sexualité. 

 

LE RÔLE DE LA LUMIERE

Les mécanismes de la sexualité sont très complexes et toujours un peu mystérieux. Ils sont influencés par de nombreux facteurs. La PEA, la phényléthylamine, molécule chimique sécrétée par le cerveau, est, par exemple, l'instigatrice de nos "coups de foudre"

Le rôle de la lumière sur la sexualité animale est connue. La durée d'éclairement, augmentée chaque jour artificiellement, fait pondre les oiseaux. La sexualité du canard a été accrue par une exposition prolongée du volatile sous une lumière rouge. Ses organes sexuels se sont développés d'une façon anormale. La glande hypophysaire joue un rôle important dans l'expression de la sexualité. La lumière la stimule par l'intermédiaire du nerf optique. Et pas seulement chez les animaux. Les longs hivers, avec apparition très courte du soleil, expliqueraient le tempéramment "froid" des nordiques.

Le porno, les sex-shops, existent depuis fort longtemps dans ces pays du nord. Cette excitation artificielle serait-elle nécessaire à ces gens privés de lumière pour créer des stimulis intellectuels?  Un maximum de suicides est enregistré dans ces pays. Le sexe, c'est la création de la vie!

Dans les pays du sud, tout est inversé. L'incidence climatique développe une sexualité à fleur de peau. Le port du tchador imposé n'a pour but que de soustraire aux hommes ce qui ne doit être montré qu'au mari! La femme se préserve en ne provoquant pas. 

 

LE RÔLE DES SENS

LE SENS DU GOÜT : 

En acupuncture, deux méridiens partagent le corps longitudinalement. ils partent du périnée. L'un, le vaisseau de la conception, monte en passant par le nombril, le milieu de la poitrine et aboutit à la partie inférieure de la bouche. L'autre, le vaisseau gouverneur, remonte par le milieu du dos, du crâne, du front, du nez pour s'arrêter à la partie supérieure des gencives.

Le baiser sur la bouche branche ces deux circuits sur ceux du partenaire. Chaque circuit est en liaison sur le périnée avec le chakra mulhadara qui, en yoga, régit le physique, l'inconscient et le sexe. Les deux chakras mulhadara sont donc connectés et les deux amoureux se "fondent" selon une expression romantique, dans un "baiser". 

LE SENS OLFACTIF :

Certains parfums et l'odeur de la peau sont aphrodisiaques. Inversément, l'encens crée des ambiances spirituelles. Le prêtre sanctifie ses ouailles avec cette résine aromatique qui vient d'orient. En Afrique, elle a la réputation de "chasser les mauvais esprits"

LE SENS DE LA VUE :

Il est le plus actif. Il agit, comme nous l'avons vu, sur l'hypophyse. La mode, avec tous ses artifices, mini-jupes, bas, coiffures, sont pour l'oeil une excitation constante. L'homme n'a rien inventé, les oiseaux avec leur plumage, font de même. La parure du mâle est la plus colorée. Il fait le beau pour séduire sa compagne. 

La publicité à la télé, sur les affiches, se servent de l'érotisme pour conditionner les clients. >Nous connaissons le rôle de la lumière. 

LE SENS DE L'OUIE :

Certaines musiques créent des états romantiques. Le slow, le jazz, favorisent le rapprochement amoureux. Les tam-tam, bols chantants, cloches, peuvent nous faire basculer dans des univers où toutes puissances peuvent se dévoiler.

Les sens étant plus stimulés dans les pays du soleil et la sexualité plus importante, la spiritualité devrait être plus élevée dans le Nord que dans le Sud. Or, bien au contraire, le foyer des plus grandes religions se trouve là où la vie est plus intense que partout ailleurs : sous le soleil!

LA SEXUALITE SERAIT-ELLE LIEE AU SACRE?

Au moment de l'orgasme sexuel, l'homme perd totalement la notion de son égo et de son "moi". La jouissance est une mini-extase!

Mais l'acte sexuel fatigue. S'il y a répétition, la perte d'énergie d'ajna diminue les facultés intellectuelles. Comment obtenir cet état de non-ego par la sexualité sans en avoir les inconvénients?

Il existe une technique : l'homme, par la maîtrise de la pensée et par une concentration du périnée, arrête l'éjaculation, supprimant ainsi la perte d'énergie. Il aspire "l'ambiance" créée par l'union. Il la fait remonter de mulhadara vers ajna par le deuxième circuit d'ida et pengala. L'élève, en contournant la colonne vertébrale, influence ainsi la sushuma (ce canal se trouve à l'intérieur de la colonne vertébrale et correspond au cérébro-spinal). L'adepte est envahi par une jouissance physique. Cette expérience est réalisée sans fatigue. Elle est délicate et peut provoquer, si elle n'est pas effectuée selon les conseils d'un maître, des déséquilibres énergétiques. C'est une voie initiatique mineure qui n'apporte pas la conscience des trois états. Alors pourquoi cette pratique? "parce qui cause leur chute, les hommes doivent pouvoir s'élever!" A chacun sa voie

Il n'existe pas de sages parmi les impuissants ou les eunuques car l'énergie spirituelle est une énergie physique sublimée