La Méditation tibétaine m'a sauvé la vie!

J'ai chanté tibétain en ouvrant mon coeur ce qui m'a reconnectée à mon corps et développé mes qualités. J'ai pu faire face aux difficultés de la vie pour survivre puis voir celle-ci s'embellir. Chaque mantra avec une fonction différente et tous se rejoignant pour la paix universelle peu importe les croyances, les religions, les différences ...

Un outil neutre pour le bien-être et le développement au quotidien

Sangye Menla le Roi des Guérisseurs

C'est une pratique universelle pour apaiser les douleurs en fonction de leurs causes profondes au delà de la guerre des religions et de toute forme de pouvoir

Je suis musulmane de naissance, d'éducation catholique. Mon grand-père maternel juif, ma maman néérlandophone et mon papa algérien médecin généraliste.                                                                       Je chante tibétain pour la biologie                                  intégrative et la Paix mondiale

Interconnectés tous ensemble!

"Quand l'Expérience retrouve la Science"

Proffesseur Oumouna, immunologie en Algérie

Entre ciel et terre

"Puissent les innombrables malades                   Etre rapidement libérés de la maladie                    et puissent toutes les maladies des êtres disparaître à jamais"

Biologie et Energie

Autoréparations par la Méditation

La vie se déroule autour d'un système nerveux comprenant le cérébro-spinal et le sympathique.

Le cérébro-spinal assure la vie de relation consciente ou inconsciente entre l'individu et le milieu extérieur. Le système neuro-végétatif comprend l'ortho et le parasympathique. Son but est d'assurer la régulation des fonctions de nutrition, de respiration et de circulation. La fonction de l'orthosympathique est d'accélérer le rythme cardiaque, de faire contracter les muscles lisses, les vaisseaux sanguins, d'augmenter la pression artérielle, d'inhiber le mouvement péristaltique de l'intestin, de contracter le sphincter et de dilater la pupille.

Au contraire, le parasympathique ralentit le rythme cardiaque, dilate les vaisseaux sanguins, excite la motricité intestinale, relâche le sphincter et rétrécit la pupille.

La santé découle de  l'équilibre du système antagoniste ortho-parasympathique. Le méditant, par sa maîtrise du corps, peut contrôler ce système qui est pourtant instinctif. Il peut agir grâce au mental sur la motricité intestinale ou sur le battement du coeur pour en ralentir la fréquence. Il ne pourrait cependant jamais le neutraliser totalement cela entraînerait la mort.

Un hymne à la joie et à la vie